Synthèse des travaux pour valoriser davantage de volailles locales issues de productions durables dans la restauration collective

Publié par LIT OUESTEREL, le 28 septembre 2022   120

Un contexte propice à la valorisation locale de productions durables

  • Une demande croissante en alimentation de produits locaux
  • Un intérêt croissant des citoyens pour le bien-être des animaux d’élevage
  • Une forte offre alimentaire du territoire pilote ligérien (le Pays d’Ancenis) : 75% de la surface totale du territoire est agricole
  • Une diversité et une complémentarité des productions animales et végétales sur ce territoire pilote
  • Un territoire pilote dynamique et motivé à valoriser localement sa production(développement en cours d’un plan alimentaire territorial)

Une réflexion co-construite des professionnels de l'élevage aux professionnels des restaurations collectives, et soutenue par les élus du territoire

Face à ce constat et profitant de cette dynamique territoriale (développement d’un plan d’alimentation territorial), le LIT Ouesterel a décidé de lancer une opération de co-construction afin d’aider les producteurs et fournisseurs locaux de volailles à développer l’approvisionnement des restaurations collectives du Pays d'Ancenis, de façon à rendre accessible à tous une volaille de qualité, locale et durable.

Des pistes d'actions essentiellement tournées vers une centralisation et une structuration de l'offre en volailles des éleveurs et la demande en volailles des restaurateurs

A l'issue des 4 ateliers participatifs, 6 pistes d'action ont été élaborées par les professionnels réunis. Parmi celles-ci figurent par exemple le fait de soutenir les producteurs de volailles du territoire et de les encourager à des productions plus durables à travers la mise en place d'un paiement pour service rendu. Ces services pourraient être environnementaux (production à bas carbone, ...), sociétaux (initiative pour améliorer le bien-être de leurs animaux), etc. On retrouve également dans ces pistes d'actions la nécessité de centraliser l'offre de ces éleveurs locaux, et de structurer cette offre de façon à faciliter l'approvisionnement des restaurations collectives du territoire. Par ailleurs, pour que celles-ci puissent s'adapter à l'offre disponible et ainsi mieux organiser et planifier leur commande, une autre proposition d'action consiste en une mutualisation des besoins des cantines. Et pour que les cantines puissent valoriser auprès de leurs consommateurs cette alimentation de qualité, a également été proposée l'organisation de rencontres régulières entre les différents acteurs de la chaine de valeur, des éleveurs aux cantiniers, avec les enfants afin de sensibiliser ces derniers à l'importance d'une alimentation responsable.